KaZeo
+
avsbouddhiste
Follow me
Join now


Il y a de cela plusieurs années déjà, J'étais à la recherche d’outils pour gérer la relation d’aide. Bien souvent trop, voir mal impliquée dans cette relation, je me suis retrouvée en situation d’épuisement. Le défi  était de trouver des solutions efficaces qui avaient fait leurs preuves dans le but de les mettre en pratique. J’ai fini par me  tourner  vers la méditation pour essayer de contrebalancer  l’agitation et un certain désordre auquel  je devais faire face quotidiennement à une période où le maintien à domicile des personnes fragiles évoluaient trop vite. Les formations ne suivaient pas, malheureusement pour nous, aides à domicile. Il nous était vraiment inconfortable de travailler dans de telles conditions. Il a donc fallu s'adapter, ce que j'ai tenté de faire.Très rapidement, j’ai étudié le bouddhisme à l'Institut d'Etudes Bouddhique pour mieux comprendre ce qu’était la méditation d'un point de vue bouddhiste mais aussi découvrir les différentes écoles implantées en occident : il me fallait avoir des connaissances solides, je cherchais à éviter toute dérive éventuelle. J'ai vraiment apprécié le contenu de leurs cours. Le bouddhisme est un peu à la mode, on en parle de plus en plus mais qu'en connaissons-nous vraiment ?

De toutes les formes de bouddhisme"s", c'est le Theravada qui a retenu toute mon attention et certainement celui que vous retrouverez le plus à travers ce blog qui, à l'image de son administrateur, ne cesse de cheminer sur la voie de la professionnalisation et de l'ouverture d'esprit. Il s'agit, à travers ce blog et mon expérience, de découvrir un bouddhisme occidentalisé accessible à chacun d'entre nous. La psychologie bouddhiste offre de très bonnes clefs pour mieux se comprendre soi-même et de se fait s'ouvrir à l'autre. Je vous renvoie donc aux différents livres écrits par Jack Kornfield dont "Bouddha, mode d'emploi".

"Comme le fait remarquer le Dalaï Lama, "les enseignements bouddhistes ne sont pas une religion, ils sont une science de l'esprit", une étude de la psyché, une véritable psychologie. " Jack Kornfield.

A la croisée des chemins, la MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction) ou "réduction du stress basée sur la pleine conscience". Tel est le nom du programme développé par Jon Kabat-Zinn au centre hospitalier du Massachusetts depuis 1979.  Il s'agit de techniques de méditation en pleine conscience associant tradition orientale de thérapie cognitive, ces techniques scientifiques validées, ont fait la preuve de leur efficacité. Nous sommes donc dans la rubrique bouddhisme et science, un autre regard sur la psychologie et la psychiatrie s'offre à l'occident désormais. A découvrir, de toute évidence ! Il s'agit de pratiquer une méditation laïcisée et protocolisée. Nous sommes ici au coeur de la médecine intégrative.

Prendre soin de soi c'est aussi prendre soin de l'autre. Aidant familial, bénévole ou professionnel : la pratique de la pleine conscience peut vous apporter équilibre, lucidité, liberté et confort... Goûter à l'instant présent, tout simplement.

Lundi 19 Janvier 2015 à 20h06 dans AccueilPoster un commentaire

Je suis auxiliaire de vie (autrement dit aide à domicile qualifiée) dans une association de maintien à domicile du Loiret située à Orléans. Curieuse de nature et asssez vive d'esprit, je m'interresse à tout ce qui gravit autour de mon métier. Loin de l'idée d'une relation amicale (copain-copain) avec la personne aidée, de l'image bien collante de l'assistanat aux gens défavorisés, je m'inscris dans une vison plus moderne dans la reconnaissance de certaines valeurs qui restent encore taboues dans notre métier. Aider l'autre c'est aussi s'ouvrir à lui et pour cela il faut tout d'abord commencer par s'ouvrir à soi-même. Comment être bien avec l'autre, passer autant de temps avec lui si d'un autre côté nous passons autant de temps à fuire ce que nous sommes, à ne pas être en paix avec notre histoire familiale ? Il y a là un risque de prise de pouvoir sur cet autre qu'est la personne aidée. J'ai donc décidé, il y a quelques années de tourner mon esprit vers l'intérieur, mon intérieur, ne serait-ce que pour donner un sens au travail que j'éxerce et comprendre pourquoi je tenais tant à exercer uen profession qui m'épuisait tellement. Prêter attention à mes pensées, apprendre à les laisser vagabonder sans tenter de s'y accrocher, c'est ainsi que j'ai pu me sentir plus paisible et à même de gérer des situations difficiles ; telle a été ma rencontre avec le bouddhisme...

Lundi 19 Janvier 2015 à 20h05 dans AccueilPoster un commentaire
Rubriques
Sondage
Moteur de recherche